Chine : 1,4 milliards d’habitants et moi et moi.

Mongolie, c’est fini ! On a abusé une dernière nuit chez notre host à Oulan-Bator et on s’est barré en prenant le Trans-mongolien (120€ pour aller jusqu’à Pékin). On s’attaque maintenant à la Chine, enfin ‘on’ … c’est ce que je pensais. On va surtout voir que je ne suis pas très doué pour interpréter les signes.

IMG_1282.JPG

Interpréter les signes d’une rupture

Donc oui, une fois n’est pas coutume, je me suis fait lâcher… Arrivés à la gare depuis la Mongolie vers 10h, Lucie et moi nous sommes posés au Starbucks, elle m’a dit de fermer les yeux, de compter jusqu’à 100  et d’attendre sagement …

Du coup j’ai attendu au Starbucks qu’elle revienne, recherchant désespérément un endroit où dormir (gratuitement) pour le soir. Parce qu’il faut savoir que le mec qui avait accepté de nous accueillir Lucie et moi pour les prochains jours a ‘annulé’ la deuxième place disponible chez lui (la mienne). Il a réalisé que 3 étages, 5 salles de bains et 9 chambres ne seraient pas suffisant pour accueillir 2 personnes (je n’exagère pas, les parents du mec sont millionnaires), alors oui Lucie est un peu enrobée mais n’aurait-elle pas pu rentrer le ventre et ne prendre que 2 chambres ?

Elle a donc pris la seule place disponible et elle s’est barrée, je me retrouve donc sans abris un peu au dernier moment. Finalement après 1h passé à harceler tout le monde sur Couchsurfing, j’ai trouvé un remplaçant, le seul souci est qu’il était de sortie et pas libre avant 22h, il y avait aussi un autre souci mais je le découvrirai plus tard.

Lucie ne revenant pas (aucun scrupule la bitch), j’ai donc commencé mon premier jour tout seul. Je me suis fait un peu chier, mais pas autant que ce que je pensais, j’ai pas mal visité, un peu parlé tout seul et beaucoup marché. Avec mes 22 kilos de valise sur le dos (21kg d’ailleurs j’ai oublié les 3/4 de mes chaussettes, 1 t-shirt, un short et un caleçon dans une yourte en Gobie), c’était éprouvant ! Tout le monde me regardait un peu comme un clodo (surtout que je parlais avec ma caméra), quand je dis tout le monde j’exagère mais étant donné que ce sont les vacances générales en Chine, il a du monde, beaucoup de monde ! Donc quand seulement 10% de tous les niaks te regardent comme un alien, ça fait beaucoup. J’ai donc été sur la place Tiananmen et fait le tour de la cité interdite … c’est pas fou fou mais c’est fait.

Après avoir marché, j’ai encore marché, pris un bus et je me suis posé dans un café en attendant mon rencard. Vers 21h40 il est arrivé, m’a accueilli, on a bien discuté, il est vraiment sympa et s’est beaucoup intéressé à ma vie, aux femmes qui m’abandonnaient (1ère erreur) et à mon voyage en général.

Interpréter les préférences sexuelles de son hôte.

IMG_1301.JPGLe lendemain, levé vers 8h30, je fais une petite séance de sport et traîne un peu en caleçon dans l’appart (2ème erreur). Je suis censé rejoindre Lucie pour visiter le reste de la cité interdite mais son hôte, le fdp, habite grave loin et sa mère l’a emmené manger ou j’sais pas trop quoi du coup Madame arrivera tard. J’en profite pour faire les Hutongs au nord de la cité. Je teste un peu la bouffe puis je descends pour ne pas retrouver Lucie (elle devait retourner dans son manoir faire des trucs de riches). Je finis le tour de la cité interdite, je trouve un vélo, un petit tour dans le parc au nord-ouest et je rentre à vélo jusqu’à la maison.

 
IMG_1299.JPG

Je retrouve Myron, mon hôte, qui m’invite à manger avec un pote à lui allemand. Le repas se passe très bien dans un bon petit resto, il me paye alors que ça devait couter assez cher. Je me pète le bide puis il me propose d’aller boire un verre. Je n’étais pas hyper chaud mais j’ai suivi, j’avais appris au cours du repas que l’allemand était gay, et tout commençait à se mettre en place dans ma tête … Mon hôte l’était aussi surement … Les autocollants des aristochats partout dans la douche (aristochattes d’ailleurs parce qu’il n’y avait que les filles Duchesse et Marie pour les connaisseurs), les mille soins pour le visage, le fait qu’il soit dans un groupe Queer Beijing sur CouchSurfing… tout ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille.

Il m’a donc tenu la porte ouverte en me disant, « it’s a gay bar, is it OK for you ? » j’avais plus trop le choix, je ne pouvais pas tellement lui tourner le dos … j’allais connaitre ma première expérience gay ! Forcément il connaissait tout le monde dans le bar, même si l’allemand, Marcel pour les intimes, avait l’air d’assumer beaucoup plus que Myron.

Au final la soirée s’est grave bien passé, on a bien discuté, un mec et une fille de Washington se sont joints à nous avant que le patron, une folle refait(e) de partout, s’invite à notre table. L’avantage c’est qu’il nous a offert des shots (cumshots) mais il a aussi proposé que je vienne m’assoir sur ses genoux… Vers 2h30 on s’est barré un peu saouls et alors qu’on marchait devant un stand chelou, l’allemand m’a dit qu’il fallait absolument que je goûte tous les dumplings (la street food chinoise) … avec le recul je ne pense pas que c’était absolument nécessaire, c’est très mal passé le lendemain.

Dumplings.png
‘Ya ya ya, very goot, taste it’
Tout ça pour dire qu’au final, voyager seul n’est pas une si mauvaise expérience que ça, enfin je préfère tout de même être mal accompagné que seul.

Dans les prochains épisodes on découvrira comment se mettre dans la merde puis dans la peau d’un touriste chinois retraité, c’est pas gai croyez moi !

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Chine : 1,4 milliards d’habitants et moi et moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s